07 mai 2017

Comment amidonner un tissu ? -une histoire en carton-

Je crois que j'ai envie de partager un peu plus mes trucs et astuces par ici. Pour la plupart, elles ne sont pas nées de la dernière pluie et déjà expliquées 17 000 fois sur d'autres blogs mais je ne me les approprie que maintenant et comme elles ont changé ma vie ma façon de coudre, je me dis que vous êtes peut-être aussi passées à côté de quelque chose !

Des Idées Par Milliers - Comment amidonner un tissu à l'aide de Maïzena

Jusqu'à présent, je me suis toujours refusée à coudre des matières fluides, impossibles à gérer, que ce soit à découper (même avec un super cutter rotatif) ou à coudre ... J'avais l'impression que les petites fibres s'étaient passées le mot pour ne pas que je les approche ... "Sus à l'ennemi !", "Fuyons camarades !" j'en passe et des meilleures ... Et puis une petite voix dans ma tête, celle qui me dit aussi de foncer lorsque le pot de Nutella est ouvert, m'a dit : "Enfin Camille, tu vas pas te laisser narguer par un tissu voyons ! Les défis en couture, c'est pas un peu ton truc ?!" Et me voilà donc à vous expliquer comment amidonner un tissu !

Pour 1,5L de préparation - ultra rapide ! - vous avez besoin de :

  • 2 cuillères bombées de maïzena
  • 0,5L puis 1L d'eau
  • une casserole, un fouet et un grand saladier

Des Idées Par Milliers - Comment amidonner un tissu 1

Dans une casserole, mélangez 0,5L d'eau et 2 cuillères à café bombées de maïzena. Faitez chauffer le mélange en le remuant avec un fouet jusqu'à ce que celui-ci épaississe et devienne translucide, un peu comme de la colle à papier peint (#callmeboblebricoleur).

Dans un grand saladier, versez 1L d'eau. Ajoutez-y la colle le mélange maïzena et eau. Puis trempez-y votre tissu afin qu'il soit bien bien imbibé. 

Sortez-le, essorez-le doucement et étendez-le idéalement à plat, ou du moins en respectant bien le droit fil. N'oubliez pas qu'une fois sec, ce sera du car-ton, donc s'il a séché de travaers, le droit fil sera de travers ! Enfin, repassez-le sans vapeur et travaillez-le. 

Une fois que votre ouvrage est terminé, rincez-le à l'eau claire puis lavez-le normalement. Alors, c'est simple hein ! Vous connaissiez ?

Posté par petitecam à 15:28 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,


05 mai 2017

Et si nous fest(i)ons ça ! (ou comment faire de jolis festons)

Y'a quelque chose à fêter ? Hum non pas vraiment, si ce n'est que je suis de retour par ici ... avec une envie de partager avec vous ma dernière lubie : les festons !

Des Idees Par Milliers - Comment faire des festons - Tuto Couture 0

Si tu me suis sur Instragram, tu comprendras vite pourquoi ! J'ai fait dernièrement une robe de témoin qui, en toute modestie, est une petite tuerie / envoie du pâté / déchire sa mère ! (rayez la mention inutile ou pas)

Les festons donc ! Eh bien si tu suis à la lettre mes petits conseils, tu te débrouilleras comme une chef !

Des Idees Par Milliers - Comment faire des festons - Tuto Couture

Pour ce petit tuto, tu as besoin : 

  • d'un morceau de toile (ou d'une chute de coton pour faire un essai)
  • d'une bonne paire de ciseaux
  • d'épingles
  • d'un stylo effaçable rose (oui rose ! c'est beau le rose !)
  • d'un fer à repasser, si tu repasses pas quand tu couds, passe d'abord lire cet article 
  • d'un objet rond (ici un petit pot en verre) et de masking tape ou équivalent

1ère étape : la préparation

La préparation est une étape éminemment pri-mor-diale pour la bonne réussite des festons. Voilà comment je procède. Sur l'envers du tissu, je commence par tracer une ligne droite. Puis grâce au masking tape, j'aligne les "presque" demi-cercles sur la ligne. Je dis "presque" parce que je me suis rendu compte que les festons sont plus jolis lorsqu'ils sont plus petits que des demi-cercles (regarde bien le masking tape sur le petit pot, il est en dessous du diamètre). Ils font sur ma photo, 2,5 cm de hauteur et 6,5 de largeur.

Des Idees Par Milliers - Comment faire des festons - Tuto Couture 1

Ensuite, je place mon tissu endroit contre endroit et j'épingle les festons.

Des Idees Par Milliers - Comment faire des festons - Tuto Couture 2

2ème étape : la piqûre

La piqûre mérite à elle toute seule une étape puisque je vous dévoile mon petit secret : les tous petits points ! Et oui, j'ai constaté que les festons sont plus faciles à piquer et à retourner lorsque les points de la machine sont réglés au minimum (ou presque faut que ton tissu avant un peu quand même hein !).

Des Idees Par Milliers - Comment faire des festons - Tuto Couture 3

3ème étape : le dégarnissage 

C'est à ce moment-là que les ciseaux interviennent ! Je prends à cette étape mes meilleurs ciseaux, les plus précis possibles pour que ma découpe soit nette et au plus près de la piqûre (1,5/2 mm). J'ai volontairement utilisé un fil rose (oui rose ! c'est beau le rose ! #elleradote) pour que tes petits yeux puissent le voir sur les photos. Je coupe jusqu'au bout entre les festons, sinon ce n'est vraiment pas joli lorsque l'on retourne le tout.

4ème étape : le retournement de situation et le repassage 

Le plus dur est fait ? Tu rigoles ... C'est une étape hyper importante le moment où tu retournes les festons ! C'est un peu comme lorsque tu retournes une veste doublée et que tu constates qu'elle est mettable ou que ta seule option est d'aller te cacher parce que non, la manche ne doit pas vraiment être prise dans la couture du zip ... bref, je m'égare !

Lorsque je retourne les festons, je retourne d'abord tous les festons grossièrement. Puis je m'attarde sur chacun d'entre eux en pressant bien le tissu avec mes doigts pour que la courbe soit la plus belle possible. Enfin, je sors mon fer à repasser préféré, en avant la vapeur je repasse le tout. Et-c'est-fi-ni !

Des Idees Par Milliers - Comment faire des festons - Tuto Couture 4

Des Idees Par Milliers - Comment faire des festons - Tuto Couture 0

Là c'est le moment où tu es fière de toi (et tu peux !!), où t'as réussi à faire de jolis festons ... et avoue, maintenant tu as envie d'en mettre partout, pas vrai ?!

Posté par petitecam à 21:55 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 janvier 2017

De l'importance de repasser en couture !

En couture, on a tous nos petits outils fétiches : un coupe-fil offert par une grand-mère couturière, une petite cinquantaine paire de ciseaux, un découd vite qui découd super vite et qu'on aiiiiime (je déconne ... personne n'aime les découd vite !), bref autant d'outils variés qui rendent la couture plus agréable et mais aussi plus BELLE. Et j'insiste sur ce mot !

J'en arrive à vous parler du mien, mon petit chouchou, mon préf de préf ... j'ai nommé : le fer à repasser ! Quoi ?! Tout ce tintouin pour nous parler de repassage ... Ne partez paaas ! Vous allez voir c'est passionnant le repassage en couture !

Des Idées Par Milliers - Le repassage en couture

Bien souvent oublié ou délaissé, le fer à repasser a pourtant toute sa place en couture ! Vous ne me voyez pas derrière mon écran mais je fronce les sourcils, je prends une grosse voix et répète : repassez quand vous cousez ! Je vous le répète ? Non, bon d'accord !

Mais pourquoi me direz-vous ? 

Plutôt qu'un grand discours, je me suis dit que des exemples concrets vous parleraient plus. Je me suis donc lancée dans une batterie de tests plus ou moins techniques, avec et sans utiliser mon fer. Plusieurs idées me sont venues à l'esprit, plusieurs matières aussi, mais j'ai dû faire un choix. Vous comprendrez que je n'allais pas me lancer dans un manteau doublé avec poches passepoilées sans utiliser le fer à repasser roooh les riiimes !, tout simplement parce qu'il aurait été moche et que je ne l'aurais jamais porté ! Ce sont donc des tests essentiellement faits sur de la toile à patron.

Petite précision avant de poursuivre, je ne prétends pas du tout avoir la science infuse. Je suis allée glaner çà et là des informations pour me documenter et fais également référence à ma modeste expérience en matière de couture ! Si vous voyez une erreur, merveilleux ! Corrigez-moi ! Ca sert aussi à ça les blogs ;)

Donc disais-je, repasser en couture ? mais pour quoi faire à repasser ?

1. Repasser d'accord ! Mais quelle température pour quel tissu ?

Je ne vous apprendrai rien si je vous dis qu'il faut adapter la température du fer avant de repasser un coupon. Mais encore faut-il savoir reconnaître son tissu ! Sans trop rentrer dans le détail puisque ce n'est pas exactement l'objet de ce billet, je ferai juste la distinction des principales matières et des températures appropriées. En complément, je vous recommande vivement de lire le Guide des tissus écrit par Thia du blog Blousette Rose ! Si tu t'y connais un peu en tissu, tu peux donc passer directement au point 2. ;)

Avant de repasser quoique ce soit et si vous avez le moindre doute, faites un test dans un petit coin (du tissu hein !). Ce serait vraiment trop dommage d'abîmer votre tissu pour une histoire de fer à repasser ...

 - Les matières d'origine végétale : lin, coton, chanvre, bambou, toile de jute …

Etiquette très chaud

Le lin, très résistant et relativement rigide selon son épaisseur, nécessite un repassage à 200°C. Idem avec le coton, chanvre, bambou, etc. qui peuvent être repassés avec un fer très chaud. N'hésitez pas à user et abuser de vapeur, pour défroisser un jeans par exemple. En revanche, j'émets une petite réserve quant aux tissus mélangés. Faites un petit essai avant de repasser tout votre coupon, il ne s'agirait pas de cramer les fibres synthétiques qu'il contient ...

- Les matières d’origine animale : laine, soie, cachemire, angora, mohair …

Etiquette chaud

Les tissus tels que la laine, la soie, le cachemire etc. doivent être repassés mais avec précaution et délicatesse : de 120-130°C pour la soie à 150°C pour un lainage. Je recommande vivement l'utilisation d'une pattemouille. Ce peut être un morceau de coton, de lainage, ou encore un coupon d'organza de soie. Ce dernier est suffisamment transparent pour permettre le contrôle de ce qui se passe en dessous, pas de mauvaise surprise et surtout très pratique lorsqu'on fait des ourlets !

Mais surtout, lorsque vous repassez ces matières délicates, mettez-vous bien à plat, sur l'envers du tissu quand cela est possible et passez votre fer tout doucement, en effleurant à peine le tissu, la vapeur fera le reste.

Votre planche à repasser également toute son importance ! Il faut qu'elle soit bien tapissée. Sur la mienne j'ai ajouté deux couches de ouatine supplémentaires entre la table et la housse. Pour les lainages, il m'arrive même de les repasser sur une serviette de toilette pour avoir encore plus de souplesse mais aussi et surtout, pour que la vapeur soit absorbée non pas dans le lainage mais dans la serviette !

- Matières synthétiques : polyamide, acrylique, viscose, rayonne, Nylon …

Etiquette froid

Enfin passons aux matières synthétiques ... Autant vous dire que je n'en ai vraiment pas beaucoup dans mon stock de tissus ! Hormis peut-être en guise de doublure, je n'aime pas du tout ces matières et ne les utilise donc que très peu !

Ce sont pourtant des tissus qui ne se froissent que peu, donc bien pratique au quotidien. Toutefois, en couture il est parfois nécessaire de passer quelques coups de fer, ne serait-ce que pour faire un ourlet. Vous pouvez donc les repasser "à froid", c'est-à-dire à 110°C. L'utilisation d'une pattemouille est recommandée pour le repassage de ces matières.

Par chance, on voit de plus en plus souvent que les différentes matières sont marquées sur le thermostat des fers à repasser. Plus besoin de se prendre la tête à chercher quelle est la bonne température !

-> Le bon réflexe : avant de repasser un tissu, je cherche sa composition pour adapter la température de mon fer

2. Repasser pour préparer un tissu

Le décatissage ! Ce mot vous parle ? Pas vraiment ? Le verbe "décatir" signifie "ôter l'aspect lustré que les opérations d'ennoblissement ont laissé sur une étoffe" (Merci Larousse). Plus vulgairement, lorsque vous achetez votre tissu, il y a une petite pellicule sur le tissu qui le rend plus ferme, plus lustré. Ce petit dépôt est bien souvent quasi invisible rassurez-vous ! Cela s'appelle le "cati" ou encore entendez-vous parler d'"apprêt", il est au tissu ce que le fond de teint est au visage : il permet de le rendre plus lumineux sauf quand il y en a trop héhé ! Ca va mieux ? Vous êtes toujours là ? Parfait !

Mais qu'est-ce que le fer à repasser a-t-il à voir là-dedans ? Eh bien justement, le décatissage consiste à enlever cette petite couche de produit grâce à l'action de la vapeur du fer à repasser et ainsi de faire disparaître les effets de lustrage et de stabiliser l'étoffe

Attention, cette opération n'est faisable que sur des fibres naturelles comme les lainages (mais avec la plus grande douceur), le lin, le coton etc. ! Sachez également qu'il est aussi tout à fait possible de laver votre tissu en machine (ou dans un pressing le tissu est trop délicat).

-> Le bon réflexe : avant de travailler un tissu : a minima je le décatie mon tissu

3. Repasser pour de plus belles finitions

Parlons ourlet ! Qui n'a jamais eu de mal à faire un ourlet arrondi ? Un ourlet plus fin que fin ? Saviez-vous que l'outil magique pour de jolies finitions c'est le fer à repasser ? J'espère que j'enfonce des portes ouvertes en écrivant cela ... mais oui je reste convaincue qu'il est impossible de faire un bel ourlet pour terminer votre ouvrage sans utiliser le fer ! Voyons plutôt en pratique, et vous allez voir, c'est flagrant !

J'ai réalisé à gauche un ourlet arrondi avec l'aide du fer à repasser, tandis qu'à gauche les ourlets ne sont marqués qu'avec l'aide de mon onglet ... eh bien ce n'est pas fameux fameux n'est-ce pas ? 

Des Idées Par Milliers - Le repassage en couture

Des Idées Par Milliers - Le repassage en couture

Et les poches, on en parle des poches ? En plus de coutures et découpes très précises, c'est bien le coup de fer à chaque étape qui vient sublimer votre poche ! Pour cet exemple, j'ai réalisé des poches à double passepoil.

Sur la première poche, chaque étape a été soigneusement repassée, du pliage de la pièce qui forme le passepoil, jusqu'au repassage final. Sur la seconde, je n'ai pas repassé du tout, j'ai simplement marqué les plis avec mon ongle.

Vous la voyez la différence ? 

Des Idées Par Milliers - Le repassage en couture

J'ai même poussé le vice à en faire une dans une chute de lainage et de doublure et la différence est encore plus flagrante !

Des Idées Par Milliers - Le repassage en couture

4. Le petit mot de la fin :

C'est bien beau tout ça mais je vous vois venir avec votre question ... Est-ce que je repasse toutes mes coutures à chaque étape ? Eh bien la réponse est OUI je le veux ! Oui, j'ouvre toutes mes coutures au fer ! Oui je couche mes pinces au fer ! Oui je marque mes ourlets au fer ! Oui, oui et re-ouiii !! Et le pire dans tout ça : j'a-dore ! Je trouve que le vêtement est teeellement plus beau lorsqu'il est terminé ! Vous ne trouvez pas ?

Les commandements de la bonne couturière

Avant de coudre, ton tissu tu décatiras

Pour soigner tes tissus, la température tu adapteras

A chaque étape, tes coutures tu ouvriras

Pour de jolies finitions, de ton fer tu abuseras (en tout bien tout honneur !)

Si ces conseils tu n'appliques pas, au début de l'article tu repasseras ! le jeu de mot c'est cadeau !!

Posté par petitecam à 17:18 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :